LA GRANDE AVENTURE

IMG_1169 (1).JPGAller¹ à l’aventure prendre des risques n’évoque certainement pas la même réalité selon que nous ayons 20 ou 88 ans. À 20 ans l’on ne doute de rien et l’on est prêt à entreprendre les plus folles aventures. À 88 ans, l’on est frileux et l’on craint un peu n’importe quoi. On est à mobilité réduite ; la moindre aspérité est une montagne et en plus votre entourage vous signale constamment qu’il faut faire attention. Et moi avec mes prothèses de hanche, surtout la droite reconstruite par un super spécialiste, il ne faudrait pas que je tombe.

Alors, poser des gestes quotidiens, aller tout simplement chercher mon bac de récupération sur le bord de la route est une aventure, peut-être même une grande aventure, particulièrement en ce matin du 15 décembre 2017, jour de froidure. Mon thermomètre, qui m’indique la température extérieure, est à moins 28 degré Celsius (moins 20 en Fahrenheit). Devrais-je prendre le risque ou attendre en espérant qu’un ami vienne me voir ? Je pourrais lui demander d’aller le chercher.

Analysons la situation. Depuis qu’il a neigé, des autos sont venues dans la cour, ce qui a compacté la neige tombée après que le déneigeur ait nettoyé. Ces quelques traces permettraient peut-être à mon quadriporteur de passer. Par ailleurs il y a un petit amoncellement de neige ; pas vraiment un ban de neige. Il se peut fort bien que mon petit véhicule électrique reste pris dans la neige. Irai-je ou n’irai-je pas ?  Serais-je mieux d’attendre que la température se réchauffe un peu ? Mais présentement, il ne vente pas ; ce qui rend le froid moins difficile à supporter. Puis s’il se met à venter ; il peut y avoir de la poudrerie. Alors qu’est-ce que je fais. Attendre que quelqu’un vienne ? Il se peut qu’aujourd’hui, je n’aie aucun visiteur et on annonce de la neige pour ce soir. Si la charrue passe, elle va frapper mon bac de récupération et risquer de le briser, ce qui serait très fâcheux car il faudrait quand même le récupérer, en acheter un autre et tout le tralala. Non il faut que mon bac revienne dans mon garage au cours de la journée.

Bon il faut que je me décide. J’y vais ; c’est la grande aventure. Je vais revêtir mon gros parka, m’assurer d’avoir les mitaines les plus chaudes que je possède, changer ma tuque d’automne pour une plus confortable, me chausser le mieux possible et à la guerre comme à la guerre. Le quadriporteur est en bon état, Pierre-Paul a soufflé les pneus récemment. J’installe ma pelle de déneigement de l’auto dans le panier avant et vérifie le sac de sable au fond de ce même panier. L’indicateur de charge me signale que, malgré le froid, la batterie fait son travail. Me voilà parti ; bonne nouvelle, la neige ne colle pas en dessous. Je réussis à passer le petit ban de neige sans encombre. Je n’aurai donc pas à pelleter. Le reste du parcours est plus facile et tant qu’à y être je traverse la route pour quérir mon courrier. Puis revenu vis-à-vis mon bac, je vérifie si les vidangeurs sont passés. Il est bien vide. Je l’empoigne et le traine derrière mon petit véhicule. Il suit bien et relève l’épreuve de l’amoncellement de neige. Enfin, je le dépose à l’intérieur.

Ouf, c’est fait j’ai réussi. C’est comme si j’avais fait l’ascension de l’Everest ou encore comme si j’avais traversé le Sahara à dos de chameau. Je me félicite de mon audace. Après tout ce n’était pas si terrible ; on se fait des montagnes pour rien. N’a-t-on pas le droit de risquer à tout âge !

1Ce texte se veut un clin d’œil à l’occasion de Noël. C’est pour moi l’occasion de vous dire MERCI de me lire. Joyeux Noël et Bonne Année.

Louis Trudeau                                                                                              le 15 décembre 2017

5 commentaires sur “LA GRANDE AVENTURE

  1. Si je vois votre bac près du chemin, j’arrêterai. S’il est vide, je l’apporterai près de la maison. J,aime votre humour! Passez un heureux temps des Fêtes!

    J'aime

    1. Bonjour Odette Merci pour le commentaire et aussi l’offre. Cependant, il ne m’arrive pas souvent de mettre mon bac de récupération au chemin, peut-être une fois tous les trois mois. J’essaie de consommer le moins possible et mon jardin d’aide en ce sens. Bonne journée LouisT. ________________________________

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s