INTELLIGENCE

On dit qu’il y a plusieurs types d’intelligence. J’ai un ami qui a certainement une forme d’intelligence différente de la mienne. J’ai peine à comprendre qu’il se contente de telle ou telle activité, qu’il s’en satisfait et qu’il semble heureux ainsi. Quand on nous parle d’inclusion, d’accepter la différence, de l’enrichissement que peut apporter la diversité, on fait habituellement appel aux diverses cultures et langues auxquelles le brassage de population actuelle nous convie. Parfois il est question de l’intergénérationnel. Mais du respect mutuel des divers types d’intelligence, ça je ne l’ai pas souvent entendu exprimer et pourtant, et pourtant comme dis la chanson, plusieurs de nos incompréhensions mutuelles, et des conflits interpersonnels viennent du fait que nous n’acceptons pas que d’autres aient une forme d’intelligence qui soit différente de la nôtre. Bien plus, ce n’est même pas une réalité qui entre dans notre analyse interpersonnelle. Alors comment voulez-vous que nous en tenions compte. «Bon mon vieux mets-toi à l’étude des divers types d’intelligence. Tu découvriras d’abord, comme il arrive souvent, qu’il y a plus d’une école de pensée sur le sujet.» Je m’en informe.

thumbnail_Cerveau[1].jpgPremière constatation, Il faut cesser d’évaluer l’intelligence à partir du quotient intellectuel (QI), ça ne rend pas compte de toute la réalité. Puis je me réfère à ce livre formidable d’Erwan Deveze intitulé : 24 h. dans votre cerveau. « Le système scolaire français (le nôtre est sensiblement le même) sollicite hélas deux formes d’intelligence (sur neuf)[…] Si vous ne rentrez pas dans ce cadre prédéfini, vous serez alors jugé comme peu intelligent et vous finirez probablement en échec scolaire.» 1

ob_c594de_f4474a4b-8ff1-40cb-bb7c-da22ccf1a024.jpg
Source Google Chrome

Ce livre fait référence au psychologue Howard Gardner que l’on identifie comment étant le père de la théorie des intelligences multiples. D’après lui, il existerait non pas un type d’intelligence, mais bien neuf «toutes reliées entre elles et dépendantes les unes des autres. Certaines sont davantage présentes en nous, mais aucune n’est exclusive. Surtout, nous pouvons travailler à développer certains types d’intelligences ciblés.»2

 

La Process Communication, une école de pensée différente, mais qui va dans le même sens, est surtout axée sur l’interaction en travail de groupe. Cette méthode me dit qu’il existe six façons différentes d’appréhender la réalité et de communiquer en groupe. Je pourrais également approfondir mes connaissances sur le sujet. «La Process communication apporte une carte rapidement lisible des caractéristiques clé d’un type de personnalité : ses points forts, ses motivations, les modes de communication qui lui conviennent ou pas, les environnements dans lesquels il sera à l’aise ou pas, les types de personnalité avec lesquels il interagira facilement ou difficilement, les mécanismes déclencheurs du stress négatif.»3

Quoiqu’il en soit, il y a une vérité fondamentale à laquelle nous ne pouvons échapper, c’est que nous sommes tous différents les uns des autres et pour nous respecter mutuellement, il nous faut en tenir compte. Nous le savons tous intuitivement, mais le problème c’est : «Est-ce que nous nous sommes arrêtés afin de connaître quels sont les avancés scientifiques sur le sujet ?»

Si nous étions mieux informer sur cette réalité qui nous confronte quotidiennement, peut-être que les gens se comprendraient mieux mutuellement, qu’il y aurait moins de conflits familiaux, moins de rupture, moins de gens malheureux, plus d’espoir, plus d’entraide, plus d’amitié, plus de bonheur. Alors pourquoi ne pas s’informer et se mettre à la tâche. Les connaissances sont maintenant à notre portée, ce qui n’était pas la réalité durant ma jeunesse. Pourquoi ne pas en profiter et se demander : «Si je ne réussis pas à m’entendre avec un tel ou une telle, c’est peut-être qu’il ou qu’elle a une façon différente de la mienne de penser et d’appréhender la réalité. Accepter que les autres aient des formes d’intelligence différentes des nôtres une belle résolution pour la nouvelle année.

four-snowflakes-white-background-snowflake-winter-set-blue-isolated-silhouette-icons-christmas-design-ch-130804910.jpg
Source Google Chrome

Ces écoles de pensée nous soulignent que vous possédez «vos formes de pensée» donc au pluriel. Ceci nous indique que ces diverses formes ne sont pas mutuellement exclusives, mais au contraire nous en possédons plus d’une à divers degré ce qui fait de chacun de nous un être particulier, unique. On dit que chaque flocon de neige est différent, qu’il n’en n’existe pas deux exactement pareil malgré l’immense quantité qui nous tombe sur la tête à chaque année. «En apparence, rien ne ressemble plus à un flocon de neige qu’un autre flocon de neige. Pourtant, chaque cristal de glace est un impressionnant chef-d’œuvre ».

Il en est ainsi pour les humains, chacun a sa personnalité que l’on se doit de respecter, alors en regardant neiger, la neige selon l’expression de notre poète Émile Nelligan, ne pourrions-nous pas nous faire la réflexion que la multiplicité n’est pas en opposition avec l’unicité.

1 Erwan Deveze , 24 h. dans votre cerveau, éd. Larousse, 2018, p. 39

2 Voir sur Internet : Howard Gardner et sa théorie des intelligences multiples.

3 Institut Repère, Qu’est-ce que la Process Communication ? Voir sur internet.

Louis Trudeau                                                                     2 janvier 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s