MERCI MAURICE

Maurice 3.jpg
Photo Odette Sarrazin

Il m’a été donné la chance d’aller dire un dernier adieu à Maurice au milieu de sa famille, de ses amis, de ses nombreux amis venus lui rendre hommage une dernière fois. Ce fut un réconfort de se retrouver avec celles et ceux qui l’ont côtoyé, apprécié, aimé, particulièrement sa conjointe Andrée. Ce rassemblement m’a donné l’occasion de comprendre plus que jamais les qualités exceptionnelles de Maurice, homme de communauté humaine qui eut cette capacité extraordinaire de regrouper autour de lui autant de gens de qualité.

 

En plus de sa famille, on remarquait des présences qui chacune à sa façon soulignait ses diverses implications tel La Société d’horticulture et d’écologie de la Matawinie dont il fut président pendant

Maurice (2).jpg
Photo Odette Sarrazin

quelques années, Les Amis de l’ Environnement de Brandon, L’Organisme de Bassin Versant Agir Maskinongé dont il fut membre du C.A., ainsi que le Marché de Solidarité dont il fut un bénévole assidu et le Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec qui ne laisse pas de doute sur ses convictions et son militantisme.

 

Le souvenir de l’éternelle bonne humeur et de l’aura de Maurice ont créé chez les personnes présentes une ambiance sympathique, conviviale et cordiale. Nous avons pu participer à une cérémonie empreinte d’intériorité et de reconnaissance tout en étant bien structurée et animée avec brio par Andrée ainsi que le maître de cérémonie. De nombreux témoignages soulignèrent chacun à sa façon un aspect ou l’autre de la personnalité de Maurice ; sa générosité, sa bonhomie, sa disponibilité, son sourire légendaire, sa compétence, sa force tranquille et quoi encore ! Un géant méconnu, un géant tout simplement. Une personne comme malheureusement, il ne nous est pas donné assez souvent d’avoir la chance et le bonheur de côtoyer.

Il y eut également cette chanson de Jacques Michel, interprété par mon ami Jean-Pierre, Amène-toi chez nous.

Si le cœur te fait mal, si tu ne sais plus rire.

 Si tu ne sais plus être gai comme autrefois,

Si le cirque est parti, si tu n’as pu le suivre

 Amène toi chez nous, je t’ouvrirai les bras.

N’oublie pas que ce sont les gouttes d’eau
Qui alimentent le creux des ruisseaux
Si les ruisseaux savent trouver la mer
Peut-être trouverons-nous la lumière
Viens, viens viens

Malgré que Maurice eût 75 ans, tous s’entendaient pour reconnaître que dans son cas, il s’agissait d’un départ prématuré. Nous aurions voulu qu’il soit avec nous plus longtemps. Ce sentiment résume bien l’attachement que nous avions pour lui. Mais je comprends Maurice qu’à la fin, cette maladie que tu as si bien combattue, que tu as même défié t’avait affaibli. Vivre ainsi diminué, ce n’était pas toi et tu préférais partir plutôt que de continuer dans cet état. Tu as voulu nous quitter chez toi, dans ta maison, alors que les personnes qui t’entouraient et t’aimaient, pensaient pouvoir t’apporter quelque réconfort supplémentaire.

Ceci suscite chez moi la réflexion que la durée de vie de chacun de nous est un mystère. On peut même y voir une espèce d’injustice. Devant cette réalité, nous, qui vivons plus longtemps que l’espérance de vie, peut-être avons-nous un devoir, une mission particulière. Pour ma part, ne serait-ce pas de faire ressortir les qualités particulières et exceptionnelles de celles et ceux qui nous ont quitté prématurément. Dois-je comprendre que les épreuves de la vie font grandir en chacun de nous le message que nous nous devons de porter à ceux que nous aimons et qui nous entourent. C’est ainsi qu’un regard sur tous ces gens qui sont venus me laisse à penser que chacun de nous est reparti avec son bagage personnel, mais avec quelque chose de plus dans sa besace qui lui donne une plus grande confiance en la capacité humaine.

Où est Maurice..jpg
Photo Odette Sarrazin

Oui Maurice tu demeureras dans notre mémoire. Je me rappellerai toujours de toi avec ton chapeau safari que te caractérisait si bien. Merci Maurice, tu nous aides à espérer en un monde meilleur.

Louis Trudeau                                                                                                  le 28 janvier 2019

 

 

Un commentaire sur “MERCI MAURICE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s