HOMMAGE À ARTHUR ET GERMAINE

L’ANNÉE DE MES 87 ANS

VOLET III       HOMMAGE À ARTHUR ET GERMAINE1

Album Trudeau DVD couverture form dvd

Notre DVD se veut un témoignage de notre fierté d’appartenir à la grande famille des Trudeau d’Amérique. Puisse-t-il inspirer les autres branches de notre héritage commun, nous en serions très heureux. Le document relate la vie d’un couple fondateur d’une communauté particulière de notre Québec. En 1921, Arthur Trudeau et Germaine Sédillot, avec leur premier enfant dans les bras, arrivent dans leur village d’adoption en pleine formation. Les premières photos sont des cartes postales qui nous révèlent une rue principale «sans trottoir, sans électricité» avec une surface de roulement en gravier tel qu’inventé par John Loudun Mac Adam. Année après année, naissent les enfants et le commerce se développe continuellement. Ils vivent des événements difficiles causés soit par les sautes d’humeur de la nature ou la malveillance des humains tels les vols et le feu volontaire du voisin. En plus, d’accéder à une certaine aisance, à force d’ingéniosité et de labeur, ils sont continuellement partie prenante de leur milieu. Le couple s’implique dans la municipalité, le chef de famille devient conseiller municipal, puis maire ; ils sont à l’origine de leur paroisse religieuse et de leur commission scolaire. Mon père sera l’initiateur d’à peu prêt toutes les installations sportives de Delson, en commençant par une patinoire en 1928, sur son propre terrain. Ce que ce document nous révèle particulièrement d’eux, c’est d’une part cette solidarité inébranlable d’un couple où ma mère écrit continuellement : «Nous avons acheté, nous avons construit, nous avons agrandit etc.» L’autre aspect que je veux souligner, c’est cette capacité d’adaptation à un milieu pour lequel, ils n’avaient pas été particulièrement préparés eux qui venaient de familles terriennes et qui se sont retrouvés dans un milieu ouvrier multiethnique et pluri-religieux.

Oui je suis fier de mes parents et aujourd’hui plus que jamais, je prends conscience de ce que je leur dois. Je suis très fier également de ma lignée des Trudeau. C’est pourquoi, il est prévu pour la prochaine année un complément à cet album qui prendra, je l’espère, la forme d’un volume dans lequel sera relaté plus en détail l’action de mes parents, mais également sera souligné l’importance de nos ancêtres dans notre vie quotidienne. Étienne Truteau qui est arrivé en 1659 n’était pas un quelconque individu, ce fut une personne exceptionnelle dont nous avons à nous féliciter. J’aimerais, par ce volume, en tant que descendant, rendre hommage à nos ancêtres et leur exprimer ma gratitude. Ainsi Je retiens, comme exemples, deux faits qui concernent notre ancêtre commun. Lors de l’événement du 6 mai 1662, si mon calcul est bon, Étienne Truteau n’avait que 21 ans et il s’est comporté non seulement en vaillant combattant, mais a assumé le leadership de la situation en ramenant la sentinelle dans la redoute. Il eut le réflexe de prendre les choses en main face à l’ennemi. Ce n’est pas rien. De plus, je crois qu’il ne faut pas oublier que c’est sa ville natale de La Rochelle qui, en 1629, parce que protestante, subissait le blocus de Richelieu affamant jusqu’à la mort la grande majorité de ses habitants. Un tel événement ne peut pas ne pas avoir laissé de traces dans sa famille et a certainement joué un rôle dans ses prises de décision particulièrement pour celle de s’embarquer sur le Saint-André en 1659 préférant les risques d’une vie dans l’inconnu aux turpitudes d’une société minée par des conflits religieux. Dans ce futur volume, je   veux également rendre hommage à mon grand père Modeste, à mon arrière grand-père Louis et à tous les autres qui nous ont précédés «dans la chaîne de la vie.» Je sais que ma compréhension de ce qu’ont été nos ancêtres n’est peut-être pas tout à fait conforme au vécu d’alors, mais c’est ainsi qu’en tant que descendant je les perçois et c’est ainsi qu’ils m’inspirent.

Notre fête regroupant les descendants d’Arthur et de Germaine ainsi que les cousins collatéraux aura lieu le 17 juin prochain à Carignan en Montérégie. Nous ne savons pas combien pourront venir, mais nous savons que chacun aura la possibilité d’avoir en main un exemplaire du DVD et que les invitations couvrent quatre générations ce qui comptabilisent plus d’une centaine de personnes.2 Ainsi nous comptons renforcer nos liens familiaux et raviver la flamme de notre appartenance à notre grande famille des Truteau d’Amérique.

1 Article paru dans La Charpente, publication de l’Association des Truteau d’Amérique (ATA) sur internet.

2 À cette fête, nous étions plus de soixante.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s